Journée Mondiale des Soins Palliatifs 2019

 

« Il est beau de voir un être se détendre et s’épanouir sous l’effet de l’intérêt que nous lui portons. Notre intérêt est comme un soleil : la fleur s’ouvre peu à peu et offre ses couleurs. »

Nancy Huston, L’espèce fabulatrice.

 

Dans le cadre hospitalier, chaque membre de l’équipe médicale met en œuvre ses compétences et son expérience pour soigner le corps, pour atténuer les maux qui font souffrir, qui envahissent la personne dans sa chair et lui font perdre peu à peu sa réalité d’homme ou de femme qui, dans sa vie, a accompli tant de choses, petites ou grandes.

La biographie hospitalière est née d’une initiative portée par Valéria Milewski, au CH de Chartres en 2007. Assimilée à un soin de support par une équipe de chercheurs, cette démarche propose à la personne gravement malade un projet qui mobilise ses facultés, son humanité, sa spiritualité, qui fait tomber les barrières du lit d’hôpital et les murs qui enferment, et qui gomme les stigmates des soins, le temps d’un entretien.
La démarche, gratuite, strictement confidentielle, est proposée par l’équipe soignante. Elle commence par des entretiens entre la biographe et la personne volontaire. Le moteur c’est peut-être le besoin de s’échapper de l’univers médicalisé, de dépasser la frustration de partager moins, ou plus difficilement, avec les proches. L’intention c’est de transmettre, de préparer un « cadeau » aux destinataires choisis.
Le récit peut commencer par quelques anecdotes et permet d’ouvrir la malle à souvenirs pour retrouver des sensations agréables, des lieux, des rencontres. Il y a des moments de vie, de courage, de fierté, de confiance, d’espoir, d’amour, sans doute aussi des échecs, des rebondissements, des réussites, des talents, des passions… que les destinataires découvriront quand leur sera remis le livre.

Formée en 2018 à la biographie hospitalière, lors d’une session organisée par l’association Passeur de mots, passeur d’histoire ®, et dispensée par Valéria Milewski, je collecterai le récit de vie de personnes gravement malades ou en fin de vie, en lien avec une équipe médicale qui connaît la démarche, la comprend et la propose aux personnes concernées.
Je m’inscris dans la stricte confidentialité du récit qui m’est confié. Les rendez-vous seront toujours organisés sans gêne pour les soins ni pour les visites et dans le respect des possibilités de l’auteur. Je ferai confectionner le livre par un relieur d’art selon les goûts et la sensibilité de l’auteur (couleur, matière…).
Le livre sera remis à ses proches ou à lui-même selon ses souhaits et la situation.

Il est reconnu que la démarche a aidé les personnes auteurs de leur récit à sortir des souffrances corporelles et a permis de souligner le sens de leur vie. Les soignants constatent une meilleure adhésion thérapeutique. Les familles témoignent que le livre les accompagne dans le processus de deuil si l’auteur est décédé.

0